Chauffeur de bus
Emploi & Formation

Quel financement pour un permis D ?

Si vous êtes à la recherche d’un emploi dans le domaine du transport en commun et que vous ne possédez pas encore le permis D alors cet article devrait vous aider à comprendre les démarche sà effectuer pour passer le permis et trouver le financement dont vous avez besoin pour obtenir ce droit de rouler.

Qu’est-ce que le permis D ?

Le permis D vous autorise à conduire des véhicules pouvant transporter plus de 8 passagers, autrement dit un véhicule transportant plus de 9 personnes en comptant le conducteur.

Permis de conduire

Il existe plusieurs types de permis D :

  • Le permis D1 permet la conduite de véhicule affecté au transport en commun de 16 passagers maximum. La longueur du véhicule ne peut pas excéder 8 mètres mais il peut atteler une remorque qui, elle, ne dépassera pas les 750 kilos.
  • Le permis D1E autorise la conduite d’un véhicule de la catégorie précédente (D1) avec la possibilité d’avoir une remorque allant jusqu’à 3,5 tonnes.
  • Le permis D permet de conduire 8 passagers dans un véhicule affecté au transport comme un bus articulé par exemple. Avec ce type de permis, vous pouvez atteler une remorque dont la masse totale que le véhicule est capable de transporter (PTAC) ne dépasse pas 750kg.
  • Le permis DE permet de conduire un véhicule de type permis D mais avec une remorque pouvant aller jusqu’à 3,5 tonnes.

Quelles sont les conditions pour l’obtenir ?

Pour obtenir votre permis D, vous devez respecter certaines conditions avant le passage d’examn dont :

  • Avoir au moins 21 ans (pour les permis D1 et D1E) ou 24 ans (pour les permis D et DE) sauf si vous suivez une formation professionnelle de conducteur de type CAP, Bac Pro, Fimo…
  • Être titulaire du permis B (permis de conduire une voiture) depuis au moins 5 ans
  • Être en règle avec les obligations de recensement
  • Avoir passé un contrôle médical

En effet, lorsque le permis est utilisé dans le cadre professionnel, vous devez vous soumettre à un examen médical en vous adressant à un médecin agréé par le préfet de votre département, si possible votre médecin traitant.

Lors de ce contrôle, vous devez vous munir de votre avis médical pré-rempli, d’un original de votre pièce d’identité ainsi que d’un original de votre permis de conduire (permis B). Après examen, le médecin consulté jugera de votre aptitude physique et vos aptitudes cognitives et sensorielles à la conduite pour que vous puissiez candidater à ce permis de conduire.

Le médecin doit s’assurer que vous êtes capable de comprendre toutes les informations que vous rencontrerez sur la route. Les frais de cet examen s’élèvent à 36€ et ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale.

Déroulé et coût de l’examen

L’examen du permis D peut se faire dans une auto-école. En effet, la formation aux permis du groupe D s’effectue auprès d’écoles de conduite spécialisées dans ce type de véhicule.

Arrêt de bus

Une fois inscrit et votre dossier constitué, vous devrez choisir le forfait auprès de l’auto-école. C’est ce choix qui déterminera le coût de votre permis. Sachez que le permis D est le plus cher des permis de conduire, son prix varie entre 2000 et 3000€. Aussi, sa durée de validité dépend de votre âge :

  • Si vous avez moins de 55 ans : le permis est à renouveler tous les 5 ans
  • Si vous avez entre 55 et 60 ans : c’est la même fréquence de renouvellement ou jusqu’à la date d’anniversaire des 60 ans
  • Dès 60 ans : le renouvellement doit s’effectuer tous les ans

Une fois que vous aurez vu et suivi l’ensemble des compétences théoriques et pratiques à acquérir, vous pourrez vous présenter l’examen et valider votre formation. Le formateur présent validera ainsi vos analyses, décisions, actions et choix de conduite à bord du véhicule dédié au transport.

L’épreuve est similaire à celle passée pour le permis de conduire classique (B) et dure entre 40 et 60 minutes. L’examen se déroule en deux parties : le contrôle hors plateau et l’épreuve en circulation. Il permet de contrôler les savoir et savoir-faire comme les manœuvres, le respect de la signalisation et du code de la route, la sécurité…

Pour être reçu, vous devrez obtenir au moins 17 points sur le barème de 28 dont les principaux points sont : connaître et maitriser son véhicule, appréhender la route, partager la route avec les autres usagers, courtoisie, conduite économique et respectueuse de l’environnement…

Le résultat de l’inspecteur vous sera communiqué en ligne dans les 48h sur le site Sécurité Routière. En cas d’obtention, vous pourrez télécharger votre certificat d’examen du permis de conduire (CEPC) qui, accompagné d’un titre d’identité, vous servira de permis dans les 4 mois après passage de l’examen. Dans ce délai, vous devrez faire ajouter la nouvelle catégorie sur votre permis.

Trouver un financement

Financement permis D

Le permis D étant le plus cher des permis, trouver un financement s’avère judicieux lorsqu’on cherche à travailler dans le secteur des transports en commun.

Ce permis peut en effet bénéificer de plusieurs types de financements selon votre situation. Parmi eux, nous détaillerons ceux proposés par pôle emploi et le financement permis grâce au CPF ;

Les aides proposées par Pôle emploi

Pôle emploi aide à l’obtention de certains permis pour ces demandeurs d’emploi. En effet, ne pas avoir le permis peut-être très handicapant dans la recherche d’un poste : c’est d’ailleurs un atout quasi indispensable dans toutes recherches d’emploi.

Si vous êtes demandeur d’emploi et que vous souhaitez vous lancer dans le domaine des transports en commun et, par conséquent, conduire un véhicule de type bus scolaire il vous faudra en effet obtenir le permis D.

Pôle emploi permet à certaines catégories de chômeurs de bénéficier d’une aide financière pour passer l’examen du permis de conduire. Cette aide s’applique généralement au permis B mais vous pouvez vous renseigner auprès de votre conseiller pour voir si l’enveloppe budgétaire disponible permettrait le financement d’une partie du permis D.

Les conditions pour bénéficier de l’aide au permis de conduire sont les suivantes :

  • Avoir 18 ans minimum
  • Être inscrit sur une des listes de demandeurs d’emploi (catégories A, B, D, en contrat de sécurisation professionnelle ou contrat aidé) depuis au moins 6 mois
  • Démonter l’obstacle à l’embauche du au manque de permis

Lors d’un rendez-vous avec un conseiller, vous proposerez donc une auto-école dans votre bassin d’emploi pour passer votre permis et le conseiller avisera selon votre profil.

Le montant de l’aide peut s’élever jusqu’à 1200€ et elle est directement versée à l’auto-école retenue par Pôle emploi si les justificatifs d’inscription et de présentation à l’examen sont communiqués.

Utiliser ses heures CPF

L’autre solution de financement dont nous vous parlerons dans cet article est celui du système CPF. En effet, la formation du permis D est éligible au Compte Professionnel de Formation (CPF), anciennement le DIF (Droit Individuel à la Formation).

Plusieurs possibilités s’offrent à vous selon votre profil :

  • Vous êtes salarié et avez un projet de reconversion professionnelle: le CPF de Transition Professionnelle permet de financer une partie de votre formation. En effet, en tant que travailleur, vous avez cotisé des heures de formation qui vous sont dues. Le CPF permet de suivre, à son initiative, une action de formation pour évoluer professionnellement.

Vous pouvez retrouver le cumul des heures obtenues en fin de chaque année et découvrir la liste des formations éligibles au CPF sur votre compte ou auprès des conseils régionaux, partenaires sociaux et autres branches professionnelles qui élaborent cette liste.

  • Vous êtes intérimaires ou salariés en CDI intérimaire : le CPF de Transition Pro Intérimaire pourra étudier votre dossier pour le financement du permis nécessaire à votre évolution de carrière.

Faire appel à l’OPCA Transport

Enfin, une dernière solution pour obtenir un financement est de faire appel à l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA). Cet organisme s’occupe de collecter et redistribuer les obligations financières versées par les entreprises pour la formation professionnelle (comptes CPF).

Ainsi, c’est avec les fonds récoltés qu’il permet le financement de formation. Pour bénéficier d’une aide financière, l’entreprise dans laquelle vous travaillez devra se rapprocher d’un conseiller pour vous proposer le meilleur financement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *