Etudiante qui révise ses cours entre carnet et PC
Emploi & Formation

Mes études ne me plaisent pas : comment faire ?

Après le bac, il n’est pas toujours évident de choisir son orientation et d’en être sûr à 100%. Pour certains chanceux, tout le cursus se déroule sans aucun doute ni remise en question jusqu’à l’obtention des diplômes. Malheureusement, tout le monde ne peut pas en dire autant.

Pourquoi mes études ne me plaisent pas ou plus ?

Les études universitaires représentent aujourd’hui la meilleure option pour se préparer à la vie professionnelle. Elles sont utiles pour acquérir des connaissances, mais aussi pour mieux se découvrir soi-même et savoir choisir son orientation professionnelle. Par conséquent, si en plein milieu de votre cursus il vous arrive de penser : mes études ne me plaisent pas, sachez que ce n’est pas la fin du monde.

C’est une étape par laquelle passent de nombreux étudiants, parfois dès la première année à la fac, et pour d’autres après plusieurs années. Ce qu’il faut savoir c’est que plusieurs raisons peuvent être à l’origine de cette remise en question.

Raison 1 : la peur de l’échec

Pour certains étudiants, la peur de l’échec provoque un sentiment de stress tellement important qu’ils ont l’impression de ne plus être à leur place. Ils pensent ne pas pouvoir y arriver, et pour éviter l’humiliation d’un échec à la fin du cursus, ils préfèrent baisser les bras. Si c’est le cas pour vous, vous devez savoir que l’angoisse et la pression du résultat ne doivent pas vous faire abandonner vos rêves.

Si ce cursus est bien celui qui vous permettra de trouver un emploi dans le domaine qui vous intéresse, alors vous devez relâcher la pression. Gardez à l’esprit que l’échec n’est pas une fin en soi, et que si malgré vos efforts vous échouez une première fois, vous aurez toujours la possibilité de recommencer.

Raison 2 : la désillusion

Il peut arriver qu’après une ou deux années dans une fac de droit par exemple, un étudiant se rende compte qu’en réalité, ce métier est loin d’être aussi passionnant qu’il l’avait imaginé. Vous étiez peut-être  attiré par la prestance des avocats ou du juriste, ou par la figure d’autorité qu’ils représentent…

Cours magistral dans une école numérique anglosaxonne

Seulement, en découvrant ce qu’il y a « dans les coulisses », vous êtes déçu ou cela ne vous intéresse plus autant. Il n’y a aucune honte à avoir. Si vous vous retrouvez dans une telle situation, la meilleure chose à faire est d’arrêter aussitôt de perdre votre temps. Prenez une année sabbatique s’il le faut, afin de choisir une nouvelle orientation.

Raison 3 : la découverte d’une autre passion

Après le bac, les étudiants choisissent leur faculté en fonction du métier qu’ils souhaitent exercer plus tard. Pour certains, ce choix se fait sur la base d’une passion ou d’une vocation, mais pour d’autres, c’est un choix calculé, en fonction du marché de l’emploi. Quoi qu’il en soit, il peut arriver qu’en plein milieu du cursus, peut-être même à quelques mois de la licence, vos envies changent.

Vous vous découvrez une passion pour un autre métier, soit à force d’écouter votre camarade de chambre, soit en tombant par hasard sur un cours qui vous a marqué positivement. Toujours est-il que vous avez envie de suivre des cours dans une autre filière.

Comment faire alors ? La solution, si votre filière actuelle vous plaît toujours, c’est d’obtenir au moins votre diplôme pour ne pas perdre toutes ces années. Ensuite, vous pourrez vous inscrire dans cette nouvelle filière qui vous tente, peut-être même en cours du soir. Ainsi, vous assurez vos arrières tout en poursuivant vos rêves.

Cet article peut vous intéresser : comment devenir agent immobilier ?

Peut-on changer d’études après 22 ans ?

Vous pensez changer d’études à 22 ans ? Pourquoi pas ? Certains le font même à 25 ans ou à 30 ans ! Généralement, pour les étudiants ayant vite obtenu leur bac, à 22 ans ils sont déjà à une ou deux années d’avoir leur master. Ils doivent même déjà réfléchir à leur sujet de mémoire et à la suite de leur parcours. Pensez à changer d’études à un moment pareil peut donc sembler être une grave erreur.

Ce que vous devez garder à l’esprit, c’est qu’un diplôme dans une filière qui ne vous passionne pas, pourrait affecter négativement tout le reste de votre vie. Vous seriez, d’une certaine façon, “condamné” à exercer un métier qui vous ennuie pendant plusieurs décennies, ce qui signifie que vous ne pourrez jamais avoir une vie épanouissante.

Révision d'une étudiante sur une table à bois

Alors si vous sentez le besoin de changer d’études, même si vous avez 22 ans, n’hésitez pas à le faire. Prenez simplement le temps de bien analyser vos options, pour ne pas regretter ce choix. Si effectivement vous êtes proche d’obtenir votre diplôme, envisagez la possibilité de finir votre cursus. De cette manière vous pourrez changer d’études l’année suivante, mais en ayant en poche un diplôme qui pourrait vous aider à gagner votre vie temporairement en cas de besoin.

Arrêter ses études pour travailler : 3 conseils pour éviter les regrets

Si vos études ne vous plaisent plus, et que vous ne trouvez aucun cursus susceptible de vous intéresser, la solution serait peut-être de faire une pause. Vous pourriez trouver un job, pour gagner de l’argent et également tenter de découvrir ce qui vous passionne réellement.

Vous saurez ainsi si vous devez vous inscrire à nouveau à l’université, ou plutôt suivre une formation pour vous lancer dans l’entrepreneuriat. Voici quelques conseils qui vous seront utiles pour réaliser ce projet sans avoir de regrets.

Trouver un emploi et découvrir le monde du travail 

La première chose à faire est de trouver un emploi. Renseignez-vous du côté des métiers en tension comme la restauration ou le secrétariat, car il y a toujours un poste à pourvoir dans ces différents secteurs.

Outre l’argent que cela peut vous rapporter, vous allez surtout découvrir le monde du travail, ses règles, ses avantages comme ses inconvénients. Peut-être cette expérience s’avérera salutaire pour réfléchir à la suite que vous voulez donner à votre carrière professionnelle !

Se former à un métier de l’artisanat

Suivre une formation pour faire un travail manuel vous permettra peut-être de trouver votre véritable passion. Il est possible aussi que cela vous aide à vous rendre compte qu’en réalité, les études universitaires vous conviennent mieux.

Dans tous les cas, il s’agira d’une expérience intéressante que vous pourrez aussi mettre en avant par la suite, par exemple sur votre CV ou lors d’entretien d’embauche.

Choisir une formation professionnelle

Si vous en avez fini définitivement avec les études, alors il faudra suivre une formation professionnelle dans un domaine où l’on recrute sans diplôme. Vous aurez le choix entre les métiers du numérique, de la restauration, de l’esthétique, etc.

Jeune étudiant en jean qui travaille sur son lit

Finir ses études à l’étranger : est-ce une bonne idée ?

Finir ses études à l’étranger peut aussi s’avérer être une bonne idée pour les étudiants qui commencent à douter de leur orientation. Changer de cadre, de professeurs, et de méthodes de formation, tout ceci peut vous aider à retrouver le goût à vos études. Alors si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à saisir cette opportunité.

Notons, bien sûr, que ces expériences à l’étranger sont d’autant plus valorisantes si vous en profitez pour devenir bilingue (peu ou prou !) dans une langue parlée internationalement comme l’anglais, l’espagnol ou encore le chinois. Autant d’opportunités intéressantes et de cordes à votre arc que vous pourrez faire valoir lorsque vous rechercherez un poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *